Café Colombie Excelso

Avez-vous du café bio et équitable ?

09.04.2021 -

Nous avons une Gamme Bio et équitable qui contient sept cafés et un décaféiné. Cette part de nos grains certifiés bio représente les deux tiers de notre production.

Avant que le café puisse être appelé café issu de l’agriculture biologique, il doit respecter les règles d’une production très spécifique. Ces règles sont fondées sur la qualité des grains, sur le respect du mode de préparation et surtout sur l’absence de produits chimiques sur les cultures. 

Les règles de la culture du café Biologique

La culture du café biologique, outre les avantages sur la santé des agriculteurs locaux, aide également les consommateurs à être rassurés sur l’origine des produits. 

Des contrôles à la source

Les grains de café doivent subir des contrôles réguliers pour pouvoir obtenir le label d’agriculture biologique. Pour obtenir cette certification, la culture du café vert se fait de manière très rigoureuse et est vérifiée par des agences indépendantes dans tous le pays producteurs. Il faut avouer que les organismes garantissant le respect des règles strictes sont en permanence aux côtés des agriculteurs locaux pour les inspecter mais surtout pour les conseiller. Ce pacte gagnant-gagnant est primordial sur les lieux de production pour assurer une matière première de qualité.

Café Colombie Excelso

Des contrôles jusque dans la tasse

Quand nous avons fait le choix d’obtenir les certifications bio et équitable nous n’avions pas conscience du travail que cela engendrerait. Sandra, notre responsable administrative, veille à ce que les procédés de transformation des grains bio soient correctement respectés. Elle travaille au quotidien à l’enregistrement des quantités de cafés verts labellisés achetés. En collaboration avec nos trois torréfacteurs, David, Geoffroy et Grégoire, elle s’assure des quantités de grains torréfiés puis elle établi une comptabilité spécifique pour les audits réguliers des organismes de certification. Nos trois artisans torréfacteurs se soumettent à des nettoyages minutieux des machines pour éviter de contaminer nos grains bio

L’intérêt de la culture bio

Cultiver du café biologique, c’est miser sur une agriculture écologique saine et préserver la santé de ceux qui le cultivent et de ceux qui le boivent. Afin de protéger la faune et la flore fragiles, les agriculteurs recherchent des alternatives pérennes. Pour fournir une ombre naturelle aux caféiers, des arbres sont des plantés au milieux des cultures caféicoles. Le sol est alimenté par des déchets organiques pour remplacer les engrais chimiques ou les systèmes motorisés. 

Pourquoi faut-il boire du café Bio ?

Nous allons vous donner les 3 principales raisons pour consommer du café bio :

Un café au goût plus pur

La récolte du café biologique se fait généralement de façon manuelle : les cerises de café sont souvent plus mûres et mieux classées sur les classements de qualité que par des récoltes mécanisées.
Bien évidemment, acheter du café bio n’est pas une garantie d’avoir un meilleur café. Cela dépend aussi de nombreux paramètres, tels que le climat, le régime de traitement post-récolte et surtout la torréfaction. Tous ces paramètres peuvent permettre d’avoir un café plus fort en arômes et faire ressortir les saveurs mais la certification bio vous garantie un grain plus sain.

Un café bio meilleur pour la santé

Si le café est produit sans produits chimiques de synthèse vous avez l’assurance que toutes ces substances ne se retrouveront pas tous les matins dans votre tasse pour le petit-déjeuner. En effet, les principes actifs des engrais se retrouvent généralement à l’intérieur des cultures et les analyses sur les produits finis sont souvent accablantes. Certaines coopératives ont fait le choix de se passer de ces modes de cultures sensées améliorer les rendement de production pour se protéger. Il est évident que la pollution des terres et des cours d’eau est étroitement liée à l’utilisation de ces produits chimiques.

Une culture meilleure pour l’environnement

L’une des principales raisons pour les consommateurs de se tourner vers des aliments Bio est de favoriser une méthode d’agriculture plus respectueuse de l’environnement. En ce qui concerne le café, la règle est simple : le sol cultivé doit avoir été laissé hors de contact avec les produits synthétiques chimiques pendant 5 ans. Pour permettre au caféier de pousser dans les meilleures conditions la densité des parcelles sont restreintes, cela favorise également la bonne santé des plantations. 

Le choix fort du commerce équitable

Au début de notre histoire, nous n’avons pas immédiatement voulu obtenir des certifications contraignantes. Il y avait des cafés bio et équitable mais ce n’était pas inscrit sur nos paquets, nos valeurs étaient respectées mais nous n’en faisions pas la promotion.

Les exigences du commerce équitable

Les contrôles pour obtenir le label du commerce équitable sont aussi drastiques que celui de l’agriculture biologique. Sandra fait un très gros travail de traçabilité des ventes de cafés certifiés Max Havelaar aussi bien aux particuliers que chez les professionnels. Pour faciliter notre traçabilité interne et pour répondre à la forte demande nous avons décidé d’acquérir un entrepôt uniquement dédié à la torréfaction de notre production bio et équitable à Barentin en août 2020. Cet espace géré par Geoffroy simplifie le stockage et la transformation de ces grains. La relation de confiance que nous avons bâti avec le célèbre organisme de contrôle nous permet de rassurer nos clients les plus exigeants.

Un geste fort pour les acteurs de la filière

Si nous avons fait les efforts nécessaires à l’obtention de la certification du commerce équitable c’est aussi pour s’assurer que les principaux acteurs de la culture du café soient correctement rémunérés. Le but de ce label est de garantir des revenus suffisants aux agriculteurs locaux. Nous sommes sensibles à la solidité de tous les rouages de l’économie liée à l’or noir. C’est pourquoi dès que l’on peut se fournir en grains labellisés nous privilégions cette solution. Cet aspect de notre métiers nous paraît un socle solide pour pouvoir bâtir un lien puissant avec ceux qui nous fournissent une matière première aussi merveilleuse. C’est une immense fierté mais surtout un devoir de se soucier du bien être de ceux qui travaillent à la culture de nos cafés.