femme enceinte

Peut-on boire du café enceinte ?

29.11.2021 - Étiquettes :

Le marc de café se récupère dans vos cafetières après avoir réalisé votre boisson.Il possède de nombreux nutriments et propriétés et ce pour différents usages ! Nous vous expliquons pourquoi il est utile de le conserver ci-dessous et surtout que faire de ce dernier ?

Une boisson aux multiples effets

Le café, la boisson la plus consommée dans le monde, est tantôt encensé pour ses vertus, tantôt rejeté pour les maux qu’il pourrait provoquer. Qu’en est-il exactement ?

Les effets négatifs

Le problème, c’est la caféine. Elle agit comme un stimulant en empêchant l’adénosine, hormone qui favorise le sommeil, de se lier à son récepteur. En bloquant le récepteur d’adénosine, le café empêche le corps de se reposer lorsqu’il est fatigué. D’où un rythme cardiaque plus rapide, des troubles du sommeil, des angoisses ou/et une irritation de l’estomac ; de plus, l’usage régulier de fortes doses entraîne un phénomène de dépendance. Les effets négatifs sont plus ou moins ressentis selon les personnes, mais ils sont plus importants chez les femmes enceintes.

Les bienfaits

Boire du café quotidiennement, à des doses raisonnables, est plutôt salutaire pour la santé. Encore plus que les fruits et légumes, il est très riche en antioxydants. Il a un rôle protecteur sur certains organes comme le foie, il stimule la production de dopamine, l’hormone du plaisir, et procure une sensation de bien-être. Il a également une action bénéfique sur le cerveau et la mémoire.

La liste de ses vertus est longue, et l’on peut dire qu’à petites doses, il est bon pour la santé grâce à ses apports nutritifs :

Alors d’où vient sa mauvaise réputation ?

Les effets sur la femme enceinte

Si le café est une boisson riche en polyphénols, donc en antioxydants très puissants, la caféine, elle, agit sur le système nerveux en le stimulant. Pendant la grossesse, la femme y est encore plus sensible. La caféine peut provoquer chez elle des maux de tête, de la nervosité et des palpitations. Il peut aussi aggraver certains petits maux comme les nausées, les brûlures d’estomac et les insomnies. Le café étant diurétique, il peut également diminuer l’absorption du fer, minéral indispensable chez la femme enceinte, et absolument nécessaire au bébé. En effet, si tous ces petits maux apportent à la femme enceinte de l’inconfort, les effets négatifs sont bien plus graves lorsqu’il s’agit du fœtus.

Des perturbations au niveau du cerveau

La caféine, de même que la nicotine, libère des substances psychoactives qui se fixent sur les molécules du cerveau. Des expériences, menées sur des souris, montrent qu’une trop grande consommation de caféine a des répercussions néfastes sur leur cerveau. Mais la transposition à l’homme n’est pas réellement prouvée. Cependant, il est certain que son action excitante n’est pas bonne pour le fœtus, et une consommation excessive pourrait provoquer des fausses couches ou des naissances prématurées.

Les effets du café sur le développement du fœtus

Il y a-t-il de réels effets sur le futur bébé ?

Un poids de naissance plus bas

Des études de chercheurs scandinaves ont montré qu’une consommation trop importante pouvait provoquer chez le fœtus un retard de croissance. Ils ont ainsi démontré qu’une femme enceinte qui consomme de 200 mg à 300 mg de caféine par jour risque davantage d’avoir un bébé dont le poids de naissance est petit, que celle qui boit moins de 50 mg par jour. Cela ne pose pas de problème pour un bébé en bonne santé, mais pour un bébé faible, cela risque d’être problématique.

Dans quelles proportions une femme enceinte peut-elle boire du café ?

Quelle quantité est recommandée ?

Dans quelle mesure une femme pendant sa grossesse peut-elle boire du café ?

Pour que le taux de caféine pendant sa grossesse soit inférieur à 300 grammes par jour, une femme enceinte peut boire :

  • deux à trois tasses par jour, de préférence de l’arabica ;
  • cinq tasses de café instantané.

Il faut savoir que tous les cafés n’ont pas la même quantité de caféine, et que le taux diffère aussi selon le mode de préparation. Mais contre toute attente, ce ne sont pas les plus forts qui ont le taux de caféine le plus élevé.


Pour avoir une quantité de caféine peu élevée, on peut :

  • boire du décaféiné, dont le taux est de 2 mg par tasse ;
  • boire du café soluble instantané, dont le taux en caféine est également très bas ;
  • opter pour de l’arabica qui contient deux fois moins de caféine que le robusta ;
  • préférer l’expresso au filtre, car le temps d’infusion est bien moindre.

Pour résumer, les femmes enceintes peuvent boire du café régulièrement, si elles le supportent et qu’elles ne sont pas sujettes aux nausées. En revanche, elles doivent être raisonnables et ne pas dépasser la limite prescrite par l’Organisation mondiale de la Santé qui correspond à deux tasses par jour maximum. D’une manière générale, elles doivent préférer l’arabica et boire plutôt des expressos. Rassurez-vous, si vous êtes enceinte, conserver votre habitude de boire un expresso après le repas de midi ne fera pas de mal ni à la maman, ni au bébé.

Les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé

L’organisation de la santé OMS rappelle que les femmes enceintes ne doivent pas absorber plus de 300 mg de caféine par jour. Cette recommandation concerne aussi d’autres boissons, car la caféine est contenue également dans le thé, le chocolat et les boissons énergisantes et les sodas comme le Coca. Il est donc recommandé aux femmes de boire surtout de l’eau pendant leur grossesse, des tisanes et des jus de fruits. Cependant, la consommation de caféine n’est pas interdite, il suffit d’en boire raisonnablement pour ne pas dépasser un niveau trop élevé de caféine par jour.